Cinéma

A touch of sin

Réalisateur : Zhang-ke Jia
Durée : 2h04min. Chinois / sous-titré français.
Public : Interdit -12 ans
L'accès à cet ouvrage est restreint. Pour de plus amples renseignements, n'hésitez pas à contacter la médiathèque
Adhérents
(3,0 3 votants)
 

Résumé

Dahai, mineur exaspéré par la corruption des dirigeants de son village, décide de passer à l’action.

San’er, un travailleur migrant, découvre les infinies possibilités offertes par son arme à feu. Xiaoyu, hôtesse d’accueil dans un sauna, est poussée à bout par le harcèlement d’un riche client. Xiaohui passe d’un travail à un autre dans des conditions de plus en plus dégradantes.


Quatre personnages, quatre provinces, un seul et même reflet de la Chine contemporaine : celui d’une société au développement économique brutal peu à peu gangrenée par la violence.

Interdit aux moins de 12 ans

Genre
 
Editeur / Distributeur
XStream Pictures
 
Pays
Chine
Japon
 
Année
2013
 
Casting
Zhang-ke Jia - Réalisateur
Zhao Tao - Comédienne
Meng Li - Comédienne
Wu Jiang - Comédien
Wang Baoqiang - Comédien
Luo Lanshan - Comédien
Jiayi Zhang - Comédien
Zhang-ke Jia - Scénariste
Giong Lim - Compositeur
 
Distinctions

2013

Festival de Cannes : Prix du Scénario

Nommé pour la Palme d'Or

Nommé pour le Grand Prix

Nommé pour le Prix du Jury

Nommé pour le Prix de la mise en scène

Nommé pour le Prix du Jury Oecuménique

Nommé pour le Prix François Chalais 

Nommé pour le Prix Fipresci - Compétition officielle

Nommé pour le Prix Cannes Soundtrack 

 

 
Critiques

Avec le saisissant "A Touch of Sin", Jia Zhang-ke (…) fait prendre à son cinéma des directions radicalement nouvelles et inattendues, relance la machine tout en continuant d’écrire une œuvre qui, selon la formule consacrée, « nous donne à la fois des nouvelles du monde et des nouvelles du cinéma ». Les Cahiers du Cinéma

Pas un plan qui ne subjugue, pas une trouvaille de mise en scène qui ne suscite l'admiration. Du grand art. Le Monde

Au fil d'une narration tendue comme la corde d'un arc ou celle d'un pendu, portée par une énergie et une maîtrise extraordinaires, sublimée par des envolées sidérantes, riche de moments inoubliables, le film de Jia Zhang-ke (...) est noir, mais il a la pureté d'un diamant. Le Nouvel Observateur

Entre fiction et documentaire, son film, passionnant parce qu’il est particulièrement bien raconté, a reçu le prix du scénario au dernier Festival de Cannes. Le Parisien

Aucun autre film cette année n’a su avec un tel degré de maîtrise et d’art manier la couleur, le cadre, le plan, la durée, la composition. Les Inrockuptibles

 
Catégorie
 
Niveau scolaire
 
Récompenses
 
Cette fonction est inactive en démo.